Quelles sont les aides à l'export ?

Aides financières, accompagnement stratégique

Vous souhaitez vous développer à l'international ?

Développer sa présence à l’international et consolider des marchés étrangers est une démarche enrichissante à tous les niveaux pour une entreprise. Mais attention, le parcours pour y arriver peut être semé d'embûches. Afin de mettre toutes les chances de vôtre coté, il est important d’anticiper toutes les questions inhérentes à l’export et de vous appuyer sur les aides disponibles. Dans cet article vous trouverez les premières informations sur les principales aides à l’export dont vous pouvez bénéficier.

Les questions à se poser

Existe-il des aides à l'export ?

Oui, il existe des aides à la fois publiques et privées, pour les TPE-PME qui souhaitent se développer à l’international. Ces aides peuvent constituer des facilitées purement financières (prêts, avances remboursables sur frais de prospection, garanties de paiements...) , ou encore peuvent représenter des services ou des dispositifs d’accompagnement à taux préférentiels car partiellement financés par les organismes publiques et/ou privés.

Ces aides peuvent être demandées par les dirigeants, sous certaines conditions d’éligibilité, par exemple dans le cadre de missions de prospection de nouveaux marchés, de participation à des salons internationaux, de recherche de partenaires, de quête d’hébergement pour un VIE, ou encore pour la mise en place d’actions « test » dans des marchés ciblés.

En quoi consistent-elles ?

Les aides financières publiques

Comme leur nom l'indique, ces aides vous permettront de financer certaines de vos actions de développement à l'étranger et de pallier le retour sur investissement qui dans tous les cas se fait attendre.

  • L'Assurance Prospection
  • Mise en œuvre par BPI France / Service Export, constitue la principale aide publique financière en France : cette aide donne la possibilité aux PME répondant à certains critères de bénéficier d’avances financières sur leur Budget prévisionnel export, sur une région donnée et sur une période de 2 ou 3 ans.

    Le montant de cette avance accordée sera d’environ 65% du budget total garanti pour la démarche export. Une prime de 3% sera calculée sur ce montant garanti et devra être versé par la PME en début de période. Le remboursement de l’aide devra se faire – partiellement ou en totalité – sur une période prédéterminée.

    L’assurance prospection peut couvrir les dépenses suivantes :

    • Salaires et charges durant des déplacements à l’étranger pour prospection ou RV clients
    • Formations liées à l’export en vue de la création d’un service export, frais de recrutement, certains salaires et charges patronales
    • Dépenses liées au marketing, web-marketing, créations ou modification de sites web, publicité, études de marché, frais d’adaptation de vos produits aux nouveaux marchés
    • Dépenses liées aux aspects juridiques internationaux, certains services de conseils juridiques, certifications, ...
    • Actions commerciales, foires, salons, actions promotionnelles, événements distributeurs ou partenaires, missions de prospection collectives ou individuelles, prestations d’interprètes...
    • Frais de fonctionnement d’une implantation nouvelle à l’étranger (agents commerciaux, bureaux commerciaux, filiales...)
  • Le programme ERASMUS POUR JEUNES ENTREPRENEURS :
  • Propose des aides financières pour faciliter les échanges entre chefs d’entreprises souhaitant travailler à l’international et développer des liens commerciaux. Voir : https://www.erasmus-entrepreneurs.eu/index.php


Les aides financières privées

Les établissements financiers, banques ou organismes de crédit, proposent des aides -souvent payantes- avec pour objectif d’aider leurs clients dans leur approche internationale. Il s’agit :

  • Participation à des Club internationaux internes
  • Crédits alternatifs, pour faire face aux besoins de trésorerie
  • Crédits documentaires, pour s’assurer du bon paiement d’un acheteur à l’étranger
  • Affacturage, pour se libérer des créances et renflouer la trésorerie

Certains grands groupes privés français participent activement au développement international des PME et proposent un « prêt à l’export » : c’est le cas du programme TOTAL DEVELOPPEMENT REGIONAL.

Les aides sous formes d'accompagnements, d'ordre publique

Semblables à des aides financières, les dispositifs d'accompagnements proposés par les organisme publics vous aideront avec des conseils et des réductions de coûts. Avec ces aides, vous aurez toujours quelqu'un sur qui compter et vous épauler en cas de besoin.

  • Les Régions
  • Le Conseil Régional Sud Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, participe activement à la promotion de l’export des PME en abondant financièrement dans de nombreuses actions :

    • Parcours d’accompagnement stratégique « OPTION EXPORT » mis en œuvre par l’IRCE
    • Participation au financement d’un V.I.E. avec l’association IMED de Marseille
    • Participation à des missions collectives ou des actions de prospection de la CCI Internationale
    • Parcours « Sud Export » et guichet unique de la nouvelle équipe des acteurs de l’export la « Team Sud Export »
  • Programmes d’accompagnement sur le terrain avec BUSINESS France (membre de la Team Sud Export) : un réseau de représentants riches et compétent, présent dans plus de 140 pays dans le monde
  • Programmes d’accompagnement et missions collectives proposés par la CCI Internationale (membre de la Team Sud Export)
  • CCEF : le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France rassemble plus de 4000 femmes et hommes d’entreprises réparties en France et dans 149 pays. Depuis plus de 120 ans, ils mettent bénévolement leur savoir-faire et expérience au service de la présence française dans le monde. Leurs actions d’appui aux PME, et notamment leur actions de parrainage de PME à l’export, constitue une aide précieuse dans certains secteurs.

Les aides sous forme d'accompagnements, d’ordre privés

  • Encore une fois, certains grands groupes privés français participent activement au développement international des PME et proposent de les accompagner physiquement sur le terrain dans certains pays où ils sont eux-mêmes déjà présents. C’est le cas du groupe TOTAL, qui organise plusieurs missions terrain chaque année pour des groupes de PME, et encore de Airbus Hélicopter.
  • De nombreux consultants indépendants ou en cabinet privés proposent également leurs compétences très riches en expériences terrain. Le fait d’ « externaliser » son service export en confiant l’aspect opérationnel à un expert peut également être une solution intéressante. Toutefois, en tant que dirigeant, c’est à vous de définir la stratégie et l’objectif que vous souhaitez pour votre entreprise.

Comment structurer ma stratégie export pour profiter au mieux de ces aides ?

« Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait où il va » - Senèque

L’idée ne date pas d’hier. Il faut en effet ne pas rester seul, se poser et construire sa stratégie export en intégrant tous les paramètres, enjeux, risques et potentialités. Une stratégie export mesurée et réfléchie vous permettra non seulement d’obtenir les meilleures aides possibles mais aussi de les optimiser et de les rentabiliser au mieux

Les pièges à éviter

Afin de donner les meilleures chances de réussite à votre projet de développement international, il est important d’éviter certaines erreurs qui pourraient au mieux vous ralentir, ou dans le pire des cas être fatales pour la suite :

  • Partir sur 15 ou 20 pays à la fois
  • Oublier de se renseigner sur les spécificités (juridiques, financières, culturelles...) des pays visés
  • Engager des dépenses sans se renseigner sur le fonctionnement des aides à l’export
  • Ne pas se renseigner sur les particularités ou les dates de fêtes nationales des pays ciblés
  • Proposer un contrat français à un distributeur étranger
  • Oublier de préparer en amont sa participation à un salon international
  • Penser que l’anglais suffit pour réussir dans tous les pays du monde
  • Vouloir tout faire tout seul

À retenir

Pour réussir son développement international, quelques règles de base s’imposent :

  • Ne pas se lancer seul, n'hésitez pas à vous faire accompagner et à poser vos questions à des professionnels de l’export ou des dirigeants déjà expérimentés
  • Prendre le temps d’anticiper les risques et les étapes, et de calculer son budget prévisionnel
  • Se renseigner auprès des différents acteurs, publics et privés, sur les aides et les dispositifs d’accompagnement

Enfin, pour toute demande d'information sur l'exportation à l'étranger ou sur notre parcours d’accompagnement OPTION EXPORT, n'hésitez pas à nous contacter. Nous ferons tout notre possible pour répondre à vos attentes.

Auteur

Alix
  • Alix BIBOLE-GARDNER
  • Responsable de Projet

D'origine Franco-Américaine, Alix a toujours vécu et travaillé dans des contextes professionnels et personnels internationaux. Sensibles aux différences économiques et culturelles des pays à travers le monde, elle s’investit aujourd’hui auprès de PME accompagnées par l’IRCE pour les aider dans leur développement international. En dix ans, ce sont plus de 130 entreprises qui ont bénéficié de ses services et des réseaux de l’IRCE via le parcours d’accompagnement OPTION EXPORT.

Email :a.bibole@irce-paca.com

Une question ? Un projet ?

Nous vous accompagnons dans votre stratégie d'entreprise. Afin de nous aider à mieux répondre à vos attentes, merci de remplir le formulaire ci-dessous :
[]
1 Step 1
Nom
Prénom
Société
Code postalVotre code postal
Téléphone
phone
Je souhaite être informé(e) de l'actualité de l'IRCE
Votre message :
0 /

* Champs obligatoires

keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder