Questions fréquentes des dirigeants d’entreprise

Des réponses simples à vos questions les plus fréquentes

Un projet ? Faites-vous accompagner dans votre stratégie !

Contactez-nous

Une question ? CONTACTEZ-NOUS

Définition du mix marketing

Le mix marketing regroupe l’ensemble des décisions et actions marketing à prendre en considération pour assurer un succès sur son marché. Le mix marketing a été traduit en français par le terme de plan de marchéage. On considère traditionnellement que les décisions et actions du mix marketing sont prises dans 4 grands domaines qui sont :

  • la politique produit
    • Concept
    • Qualité
    • Gamme
    • Marque
    • Design
    • Emballage
    • Cycle de vie
  • la politique de prix
    • Prix de la Production
    • Prix d’acceptabilité
    • Stratégie d’écrémage
    • Stratégie de pénétration
    • Stratégie d’alignement
    • Le prix client final
    • Le prix psychologique
  • la politique de communication
    • Communication hors média
      • Sponsoring
      • Relations publiques
      • Promotions des ventes
      • Marketing direct
    • Communication médias
      • Internet
      • Télévisions
      • Radios
      • Presse
      • Cinéma
      • Affichage
  • la politique de distribution
    • Distribution intensive
    • Distribution sélective
    • Distribution exclusive
    • Franchises
    • Canaux de distribution
    • Circuits de distribution
    • Marchandisage
    • Différentes méthodes de vente

On parle de « 4 P » pour les termes en anglais :

  • Product
  • Price
  • Promotion
  • Place

Sa mise en œuvre doit permettre d’atteindre des objectifs découlant de la stratégie marketing. Les décisions prises au sein des différents domaines sont interdépendants et doivent être cohérents.

Définition du Benchmarking

La traduction générale du Benchmarking est “Étude comparative”. Plus précisément, un benchmark dans le milieu marketing est l’étude d’un produit ou d’un service comparativement aux leaders du marché. Le benchmarking est un véritable processus d’analyse de la concurrence, dont le but principal est de pouvoir augmenter la performance de l’entreprise.

Attention, on est loin d’être dans le plagiat. Il s’agit d’une comparaison, qui peut amener à l’utilisation d’une technique prise chez un concurrent, mais qui sera adaptée à votre secteur et à votre entreprise en question. De plus une entreprise qui réalise un Benchmark prévient son concurrent, celui-ci qui pourra s’il le souhaite l’aider en lui donnant des informations.

On compte 4 types de benchmarking différents :

  • Interne
  • Comme son nom l’indique le benchmarking interne se réalise sans analyse externe. Il s’agit de réaliser une comparaison entre plusieurs services de l’entreprise pour déterminer le meilleur fonctionnement en interne et l’appliquer si besoin est à tous les autres services.

  • Compétitif
  • Se réalise en comparant votre entreprise avec l’entreprise leader sur votre marché.

  • Fonctionnel
  • Il consiste à analyser le fonctionnement des services et le fonctionnement des départements de l’entreprise dans le but d’améliorer la performance d’un service ou autre. L’objectif premier étant de faire progresser l’efficacité de l’entreprise.

  • Horizontal
  • Il consiste à rechercher dans n’importe quel secteur des fonctions ou des processus similaires pour les comparer à ceux de notre entreprise.

    Avantages pour l’entreprise

    Cela permet d’améliorer :

    • les performances
    • la durée de vie de l’entreprise
    • de rester compétitif
    • de ne pas se faire dépasser par les concurrents
    • d’améliorer la productivité de l’entreprise

    Le benchmarking est donc une méthode pour que l’entreprise reste en croissance et progresse sur son marché.

Définition de l’inbound marketing

L’inbound marketing ou « marketing entrant » est une stratégie visant à faire venir le client à soi (notamment sur Internet). Il s’oppose aux techniques de marketing management traditionnelles de type outbound marketing (ou push marketing) qui visent à promouvoir l’entreprise et ses produits à travers la publicité. Le principe est généralement toujours le même : s’appuyer sur les besoins de sa cible, communiquer et fabriquer du contenu pour y générer des visites et des contacts commerciaux.

Les contenus utilisés peuvent prendre de nombreuses formes pour capter du trafic et de l’attention :

  • livres blancs
  • tutoriels
  • infographies
  • contenus communautaires

La présence sur Internet avec le référencement naturel est l’élément clé de l’inbound marketing.

Que signifie CRM ?

Le sigle CRM signifie en anglais Customer Relationship Management. Ce qui donne en français : la gestion de la relation client. Ce type de logiciel sait garder une trace de toutes vos interactions avec vos clients (de son premier appel à la conclusion d’un projet ou d’une vente). Le suivi et la satisfaction de vos clients garantissent le développement de votre entreprise. Pour être efficace, votre base de données client doit toujours être à jour et accessible. Elle doit centraliser l’ensemble des coordonnées, des préférences et l’historique de vos clients.

Avantages pour mon entreprise ?

Plus vous avez de clients, plus vous avez de données à stocker. Le risque de perdre des détails importants ou de faire des erreurs de suivi n’est pas à prendre à la légère. Prioriser les clients est un exercice qui demande de la rigueur, vous pouvez être amené à générer plusieurs informations différentes pour un seul client (téléphone, e-mail, réseaux sociaux …).

L’objectif du CRM est de vous aider à vous concentrer sur le relationnel avec vos clients, vos collaborateurs et vos partenaires. Adopter une plateforme Customer Relationship Management augmente directement vos bénéfices :

  • sur vos ventes (jusqu’à 32%)
  • sur votre productivité commerciale (jusqu’à 40%)
  • sur votre précision sur vos prévisions (jusqu’à 45%)

Quels sont les meilleurs CRM ?

De nombreuses solutions sont disponibles sur le marché. Les meilleurs et les plus utilisés sont :

  • Salesforce Sales Cloud : leader mondial et axé sur l’innovation
  • Sellsy CRM & Support client : simple et intuitif
  • Eudonet CRM : adapté à un panel varié de métiers
  • Sugar CRM : logiciel Open Source et personnalisable
  • Microsoft Dynamics CRM : intégré à la suite Office
  • Highrise : très simple et prix peu élevé
  • Oracle Siebel CRM : possède un outil de prédiction des ventes
  • Hubspot : pour les plus petits budgets

Définition du Marketing Automation

Le « Marketing Automation » définit l’automatisation de campagnes marketing, qui sont déclenchées par un ensemble de conditions prédéfinies et en fonction du comportement de l’utilisateur. Il est possible d’automatiser l’envoi d’emails ou de SMS grâce à des logiciels en ligne conçus pour cela, comme par exemple SendinBlue ou Mailchimp.

À quoi sert-il ?

Votre hantise en tant que Marketeur, ce sont les choses qui vous causent de l’ennui et qui se répètent, non ? Cela vous empêche d’avancer dans votre projet et votre stratégie. Le succès du Marketing Automation répond à ce problème : cette technique vous permettra d’économiser des heures précieuses et est facile à appliquer puisqu’elle ne nécessite pas de compétence technique particulière, notamment en développement web.

L’automatisation se fait à travers un processus conçu en amont, et qui s’adaptera en fonction du comportement de l’utilisateur (envoi d’un email de bienvenue pour l’exemple le plus basique). Ce processus ne se limite pas à l’envoi d’emails, vous pouvez également l’utiliser pour spécifier précisément et automatiquement des contacts à des listes d’envoi spécifiques, tout cela en fonction de leurs actions.

À retenir

  • Le « Marketing Automation » consiste à automatiser vos tâches répétitives, fastidieuses et qui ralentissent votre projet
  • Ces tâches sont généralement de l’emailing. Vos clients sont filtrés en fonction de conditions que vous aurez préalablement remplies et qui prennent en compte leur identité (genre, âge, nombre d’achats…) ou leurs actions
  • Votre Marketing Automation se gére grâce à un logiciel prévu à cet effet.

Qu’est-ce que le Personal Branding ?

Le Personal Branding (ou marketing personnel) a pour but premier de vous permettre de développer une stratégie de communication personnelle claire et efficace à travers votre image professionnelle, quel que soit le support que vous utiliserez, afin que vous puissiez vous démarquer de vos concurrents et de vos pairs pour promouvoir vos activités professionnelles, votre expertise et développer votre notoriété.

Pour qui ?

Sans méthode ou stratégie de communication personnelle, difficile de réaliser vos projets et vos ambitions.

  • En tant que dirigeant
  • Il semble évidant que savoir communiquer sur soi et sur ses activités est indispensable à sa réussite professionnelle et celle de son entreprise.

    • Communiquer
    • Parler de soi
    • Se mettre en avant
    • Convaincre de sa valeur
    • Nourrir des relations durables
    • Créer son réseau.
  • En tant que salarié ou étudiant
  • Il est aussi nécessaire de savoir communiquer sur soi pour se mettre en avant, convaincre de ses compétences et de sa valeur ajoutée, comme par exemple :

    • Trouver un nouvel emploi ou bien un stage
    • Évoluer au sein de l’entreprise dans laquelle on travaille
    • Atteindre des fonctions qui nous paraissent inaccessibles
    • Préparer un projet entrepreneurial (création ou reprise d’entreprise)

Pourquoi le pratiquer ?

Avec l’aide et l’émergence des outils numériques, savoir communiquer sur soi tant à l’écrit qu’à l’oral, est un atout majeur.

Avoir un meilleur contrôle sur sa carrière ou avoir plus de succès sur son marché est un moyen efficace et innovant pour prendre sa place dans son environnement professionnel.

En résumé, le Personal Branding vous permet de :

  • Faire évoluer votre carrière
  • Mettre en place une stratégie de communication personnelle efficace pour développer vos activités professionnelles
  • Mettre les Réseaux Sociaux Professionnels au service de vos ambitions
  • Accroître votre notoriété
  • Savoir convaincre des interlocuteurs lors d’un rendez-vous
  • Booster votre leadership

Définition du Design Thinking

Le Design Thinking est un projet d’innovation dans lequel le produit final est concentré sur l’utilisateur final. Cela signifie que l’utilisateur est au cœur de la démarche d’innovation.

Pour mener à bien ce projet, 5 étapes de base existent :

  • Etape 1 : “Empathy” :
  • Phases de recherche sur une thématique donnée visant l’utilisateur final

  • Etape 2 : “Define” :
  • Synthétiser les données récoltées dans l’étape 1 : identifier les éventuels problèmes rencontrés.

  • Etape 3 : “Ideate” :
  • Lancer des activités de génération d’idées (Brainstorming).

  • Etape 4 : “Prototype” :
  • Rendre l’idée retenue dans l’étape 3 concrète. Cela reste un prototype et donc aucune évolution technique poussée n’est nécessaire. La création peut prendre de quelques heures à une semaine maximum. L’objectif est de confronter l’utilisateur avec le produit imaginé.

  • Etape 5 : Test :
  • Présentation du prototype à l’utilisateur. Souhaiter avoir son retour d’expérience, pour un éventuel affinage du produit.

À quoi ça sert ?

En répondant à la problématique d’un utilisateur, l’objectif du Design Thinking est de développer la croissance d’une entreprise, de la rendre plus compétitive sans rentrer dans un concept technologique. C’est une économie de temps et d’argent, bénéfique à l’entreprise.

De manière simplifiée, l’objectif principal du Design Thinking est d’aider à développer le business d’une entreprise et d’innover autrement (créer de nouveaux produits ou de nouveaux services) à moindre coût.