fbpx

PORTRAIT D'ENTREPRISE

Photo de Laure Latour et Nathalie Van Stichelen JOBSEED
JOBSEED : deux IRCÉENNES pour votre recrutement

Laure Latour et Nathalie Van Stichelen se sont rencontrées à travers le Réseau IRCE. De cette rencontre est née Jobseed. Elles nous racontent leur parcours et nous expliquent comment Jobseed permet aux entreprises d’optimiser complètement leur processus de recrutement.

Laure et Nathalie, pouvez-vous nous présenter JOBSEED en quelques mots ?

JobSeed est un cabinet pour recruter autrement. Notre ambition est de détecter les « graines de talent » qui ont besoin de terreau, d’une météo et d’un écosystème favorable pour grandir : son entreprise. Nous accompagnons nos clients pour que ce talent devienne un roseau agile qui pliera sans jamais rompre, une fois dans l’entreprise.

Pour cela, nos candidats sont sélectionnés selon 3 critères clés :

1. Le respect des règles 2. La fiabilité 3. La capacité d’apprentissage

Nous vérifions en priorité l’adéquation de la personne avec les valeurs de l’entreprise (identifiées lors de notre audit), et au cours d’un parcours de recrutement apprenant, et des tests d’évaluation de quotient émotionnel.

Avec ses propres outils, JobSeed a l’ambition de réduire l’écart du nombre de chômeurs et les postes non pourvus par les entreprises. Nos recrutements portent sur des fonctions techniques, commerciales et de fonction à des niveaux de managements ou pas. En complément, nous proposons une formation Recruter Autrement pour permettre à tout recruteur d’attirer les talents et se préparer à ce premier acte de management qu’est le recrutement. Nos formations sont finançables par les OPCO.

Comment est né ce projet ?

D’abord une idée ensuite une rencontre. D’autre part, qualifier le bon candidat et le garder sur le long terme est une gageure au quotidien. Il faut penser le recrutement en investissement et en retour de valeur créée et pas exclusivement en salaire dépensé. Raisonner simplement en salaire dépensé, c’est se dire que la décision de dépenser de 300.000€ (salaire moyen chargé pendant 10 ans) est prise au feeling, incroyable non ?

Ensuite il y a eu une rencontre. Comme souvent.

Laure est une experte du recrutement. Elle a occupé des fonctions RH pendant plus de 22 ans dans des domaines comme l’agroalimentaire (Coca Cola) et la métallurgie. Elle s’est confrontée à des recrutements dans des métiers aussi variés que pénuriques.

Nathalie est une professionnelle du marketing et de la gestion aussi bien dans des ITE que des TPE/PME : 10 dans l’industrie française (Fleury Michon , Bébé Confort, SNCF) et 12 ans à son compte à gérer deux centres de profit, lui confère la capacité éprouvée à détecter les talents sur d’autres critères que simplement techniques.

Nous nous sommes rencontrées à L’IRCE pendant le parcours Reprendre une entreprise auquel nous avons participé. Nous avons appris à travailler ensemble, et découvert une exigence commune et des valeurs partagées fondamentales, qui font aussi le socle de Jobseed : l’engagement, la performance, la transparence, l’agilité.

12 mois après avoir exploré les chemins de la reprise, nous avons décidé de mettre nos talents en commun au service de Jobseed la marque crée par la société VE-UP que Laure avait monté en 2018.

Qu’est-ce que votre parcours à l’IRCE vous a apporté ?

Nathalie : Ce parcours m’a permis d’abord de comprendre les codes de la reprise et les différentes étapes à prendre en compte pour faire de la reprise un succès. Il m’a permis aussi d’appréhender la temporalité très élastique (au sens propre du terme) de cette reprise. J’y ai trouvé des conseils et un réseau d’acteurs sur lesquels m’appuyer dans cette reprise : Intermédiaires, Avocats, Experts comptable, Gestionnaire de patrimoine. J’ai aussi découvert un réseau. Ma promotion en premier lieu, des amitiés se sont nouées, une association aussi, et l’IRCE : un relais précieux et ma bouffée d’oxygène.

Laure : La formation m’a permis de consolider mes acquis, de me mettre en action et découvrir des profils d’entrepreneurs très différents. Le réseau est toujours un plus dans ces moments d’apprentissage fort. Rejoindre l’IRCE s’est aussi rejoindre une communauté dédiée à l’entrepreneuriat avec des échanges de bonnes pratiques, des retours d’expérience et des connexions riches de contenu.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Nous sommes en train d’élargir notre offre au recrutement d’associés et de dirigeant. Choisir son associé, son repreneur, son cédant ou bien choisir le dirigeant de l’entreprise dans lequel on investit procède d’une démarche qualifiée qui suit un processus identique à celui d’un recrutement classique dans l’entreprise.

Aujourd’hui, 5 ans après leur cession, 40% des entreprises reprises n’existent plus, probablement parce que les critères simplement humains ont mal été appréhendés. Nous souhaitons rayonner au national, nous sommes déjà bien implantées à Lyon, Marseille, Toulouse, Brest. Nous allons nous attaquer à la capital.

Catégories: